Back to Blog

Le Dictionnaire de l'automatisation pour les Nuls

Adèle Dartiguenave

L’automatisation de logiciel a le vent en poupe et pourtant, on ne comprend pas toujours ce que c'est, ni comment ça marche. API, orchestration, intégration, workflows, no-code... Vous avez sûrement déjà croisé ces mots quelque part, mais vous ne connaissez pas leur sens exact. Pas de problème ! On reprend les bases dans ce petit dictionnaire de l'automatisation à l'intention des non-développeurs en quête de productivité.

A.

All-in-one

Approche qui consiste à opter pour une solution complète avec tout intégré plutôt qu’une multitude d’outils considérés comme les meilleurs dans leur domaine de spécialité (voir Best-of-Breed). Hubspot est l'exemple parfait d'une solution "all-in-one" puisque qu'elle est à la fois utilisée pour le marketing, les ventes et le support. Le choix d’une telle solution permet de limiter la création de silos de données pour offrir un parcours client sans couture. 

API (Application Programming Interface)

Une interface de programmation d'application, plus connue sous l’acronyme API, est une passerelle qui permet à plusieurs systèmes de communiquer entre eux et d'échanger des données ou des fonctionnalités.

Pour comprendre comment une API fonctionne, prenons une situation de la vie courante. Lorsque vous êtes au restaurant, le serveur prend votre commande puis la transmet au chef cuisinier. Quand le plat est fin prêt, le serveur l’apporte à votre table. Dans cet exemple, le chef et le client sont deux systèmes et le serveur représente l'API.

Le terme API ne vous disait peut-être rien jusqu'à maintenant, mais vous en utilisez pourtant tous les jours sans le savoir avec Google Maps, Facebook ou Uber par exemple.

API

API SOAP (Simple Object Access Protocol)

Une API SOAP, souvent utilisée par des systèmes d’ancienne génération, repose sur un protocole de communication avec des exigences spécifiques de sécurité et de confidentialité.

API REST (Representational State Transfer)

Une API REST ou RESTful respecte les spécifications d'échange de l’architecture standardisée REST qui la rende plus légère et plus flexible qu’une API SOAP.  

B.

Base de données (BDD)

Ensemble composé d’informations qui peuvent être consultées, modifiées ou supprimées. Les bases de données relationnelles composées de tableaux à deux dimensions sont les plus utilisées. 

Batch

Le batch, ou “traitement par lot” en français, désigne l’automatisation d’une suite de tâches en série. L’automatisation en mode batch s’oppose à l’automatisation en temps réel.

Best-of-Breed

Approche qui consiste à préférer la solution la plus adaptée pour un besoin spécifique plutôt qu’une plateforme au périmètre d’application plus large. Le choix de solutions “best of breed” permet de bénéficier de fonctionnalités performantes et avancées. Mais ce n’est pas sans inconvénient, le risque étant de créer des silos de données qui entravent la collaboration des équipes. Une bonne intégration entre ses différentes applications métiers sera donc nécessaire pour assurer un parcours client unifié.

Business Process Management (BPM)

La Gestion des processus métiers vise à analyser et optimiser les processus d’une entreprise grâce à la modélisation et l’automatisation. L’objectif de cette démarche est de réduire les erreurs humaines, les problèmes de circulation de l'information entre les différents services et permettre aux équipes métiers de se concentrer sur leurs tâches à forte valeur ajoutée.

C.

Clé API

Code composé de lettres et de chiffres distinct du mot de passe utilisateur qui permet de s’identifier pour effectuer une requête vers une API.

clé API

Customer data platform (CDP)

Solution qui centralise et unifie toutes les données clients pour mener des actions marketing plus ciblées et plus intelligentes. Segment et Funnel sont des exemples de CDP.

D.

Dévelopeur citoyen (Citizen developer)

Amateur n’ayant aucune formation de codage qui développe pour lui-même ou pour son service. Qu’il soit sales, ops ou marketer, il peut notamment s’appuyer sur les nouveaux outils no-code ou low-code pour pallier son manque de connaissances techniques. On parle généralement de dévelopeur citoyen, mais il existe également le terme 'intégrateur citoyen'. Si vous lisez cet article, c'est que vous en êtes peut-être un. 

citizen developer

E.

ERP (Enterprise ressource Planning)

Un progiciel de gestion intégrée centralise l’ensemble des outils et des données utiles à la gestion de l’activité d’une entreprise afin d’en améliorer ses performances. Monolithique et rigide, l’ERP reste difficile à adapter aux nouveaux besoins qui émergent au fil du temps, sa maintenance peut donc s’avérer très coûteuse. 

ESB (Enterprise Service Bus)

Un bus de service d’entreprise est une architecture qui facilite les échanges de données entre plusieurs systèmes hétérogènes. Majoritairement sur site, elle s’adapte difficilement aux environnements situés à distance ou sur le cloud.

ETL (Extract, Transform and Load)

Logiciel qui permet d’extraire un grand nombre de données brutes en provenance de différentes sources, de les restructurer et de les transférer dans des “Data Warehouse”, ou entrepôt de données, où elles seront ensuite analysées pour faciliter la prise de décision.

H.

HTTP (HyperText Transfer Protocol)

Protocole de communication souvent utilisé par les API REST qui se compose d'une requête et d'une réponse. Il y a 4 méthodes HTTP principales : GET, POST, PATCH, DELETE. Elles peuvent respectivement demander, envoyer, modifier ou supprimer des données.

I.

Interface

L’interface est le point de contact entre deux ou plusieurs éléments hétérogènes. Il y a plusieurs types d’interface. Celle que l’on connait tous est l’interface utilisateur. C'est grâce à elle que nous pouvons naviguer sur le web. Appliquée à l’automatisation, l’interface qui permet d'échanger des données entre plusieurs logiciels s’appelle l'interface de programmation.

Interopérabilité

Capacité d’un système à s’adapter et à collaborer avec d’autres systèmes existants ou futurs. Vous avez certainement déjà été confronté à des problèmes d’interopérabilité, que ce soit pour connecter un produit Apple à des appareils de marques concurrentes ou tout simplement pour ouvrir un document qui nécessite un logiciel Adobe pour être lu. Les interfaces de programmation d’application sont au cœur de l’interopérabilité des systèmes. Découvrez pourquoi l'interopérabilité est devenue un enjeu majeur pour les entreprises.

interopérabilité

iPaaS (Integration Platform as a Software)

Plateforme d'intégration cloud qui permet de connecter plusieurs systèmes disparates évoluant dans des environnements hétérogènes pour qu’ils puissent “parler” entre eux. Auparavant longue et coûteuse, l'intégration sur site était réservée aux grandes structures dotée d’une armée de développeurs. L’iPaaS offre ainsi une solution plus agile et adaptée pour éliminer les frictions associées à l’usage croissant d’applications cloud en entreprise. Elle élimine l’effet silos en décloisonnant les informations pour permettre aux équipes d’être plus productives et de mieux collaborer. 

J.

JSON (JavaScript Object Notation)

Format de données standardisé qui s'apparente à la langue parlée entre deux systèmes pour communiquer via une API REST. Le format JSON est beaucoup utilisé, car il est léger et à la fois lisible par l’homme et la machine.

L.

Log

Fichier qui retrace l’historique des événements sur un serveur. Diminutif de logging, le log s’apparente à un journal de bord horodaté qui contient les différents événements survenus. Les logs d’erreurs permettent d'identifier l’origine de la panne lors de l'exécution d’un processus, comme un scénario d’automatisation par exemple.

Low-code

Comme son nom l'indique, une plateforme low-code requiert un minimum de code. Si le no-code cible essentiellement les néophytes qui ne maîtrisent pas le langage informatique, le low-code permet aux développeurs de construire une application plus facilement et plus rapidement en utilisant des modèles réutilisables. Selon une étude publiée en 2019 par le cabinet Gartner : « plus de 65 % des logiciels mis en production seront créées à l’aide de plates-formes de configuration low-code » 

M.

Mappage de champ (Field mapping)

Procédé qui consiste à faire correspondre des champs de deux systèmes de base de données distincts. Lors du transfert de données d’une application métier à une autre, le mappage de champ est indispensable pour éviter des erreurs de transformations ou la perte de données. 

N.

No-code

Tendance qui démocratise le développement pour le rendre accessible aux personnes qui ne maîtrisent pas de langage informatique. Un outil no-code permet de créer des sites, des API ou des applications sans une ligne de code grâce à une interface visuelle sur le principe du glisser-déposer. En entreprise, les équipes métiers utilisent de plus en plus de solutions no-code pour répondre à leurs besoins quasiment sans délai et à faible coût sans avoir à passer par un service IT. Le no-code serait-il l’avenir du code ? 

no-code

O.

OAuth (Open Authorization)

Protocole d'identification qui permet de donner à une plateforme tierce l'accès à vos données de manière sécurisée, sans communiquer son nom d’utilisateur ou son mot de passe. Vous vous en avez certainement déjà utilisé en vous connectant à des applications à partir de vos comptes Facebook, Twitter ou encore Google +. 

Orchestration

Intégration de plusieurs systèmes disparates pour automatiser des processus et synchroniser de la donnée. On emploie bien souvent à tort le terme ‘automatisation’ pour parler d’orchestration. Dans les faits, l’automatisation se limite à une seule tâche alors que l’orchestration organise et automatise plusieurs tâches pour créer des workflows complexes. L'orchestration permet ainsi de faire circuler les flux d’informations entre une multitude de  logiciels métier et de traiter plus rapidement et sans erreur des tâches chronophages à faible valeur ajoutée. Adieu les copier-collers dans l’outil de facturation, les fiches clients à trous dans le CRM et la navigation à vue sur le parcours client.

orchestration logiciel

P.

Parsing

Le parsing, ou analyse syntaxique en français, est une technique qui consiste à analyser automatiquement des données pour les segmenter ou en extraire une partie selon certains critères ou patterns. 

R.

RPA (Robotic Automation Process)

L’automatisation de processus robotisés consiste à utiliser des bots, ou logiciels robots, pour imiter des actions humaines et automatiser des tâches chronophages, comme les opérations de saisie. La RPA permet ainsi de réduire les erreurs manuelles et de revaloriser le temps des équipes en leur attribuant des tâches plus motivantes et à haute valeur ajoutée.

S.

Saas (Software as a service)

Logiciel hébergé sur un serveur distant que l'on peut utiliser sur Internet sans avoir à l'installer sur son ordinateur. L’utilisateur achète, non pas une licence, mais un droit d’utilisation sous la forme d’un abonnement mensuel ou annuel. Accessible depuis n’importe quel appareil, le SaaS ne dépend plus du système informatique de l’entreprise, ce qui en simplifie sa gestion notamment à l’heure du télétravail. Des ventes à la relation client en passant par le marketing, il y a des SaaS adaptés pour tous les besoins métiers. Monday, Zendesk, Pipedrive sont des exemples parmi tant d’autres.

saas

Scénario

Voir Workflow

SSO (Single-sign-on)

Processus d'authentification qui permet à un utilisateur d'accéder à plusieurs applications en renseignant un seul mot de passe en début de session. Cela lui évite ainsi de rentrer un à un ses différents identifiants pas toujours faciles à mémoriser.

Synchronisation

Processus qui permet d’actualiser les données stockées sur différents systèmes. La synchronisation peut se faire d’une base de données A vers une base de données B ou bien dans les deux sens. C’est ce que l’on appelle la synchronisation unidirectionnelle ou la synchronisation bidirectionnelle.

T.

Trigger

Déclenchement automatique d’une ou plusieurs actions suite à un événement qui s’est passé ou non. Appliqué au marketing, il peut s’agir de l’envoi automatique d’un e-mail suite à l’abandon d’un panier, d’un achat ou encore d’une demande de téléchargement de livre blanc par exemple.

W.

Webhook

Fonctions de rappel HTTP défini par l’utilisateur qui permet de faire communiquer deux systèmes en temps réel. À la différence d’une API qui doit être interrogée en continu, le webhook se déclenche seulement dès qu’un événement se produit. 

Workflow

Anglicisme utilisé pour désigner un scénario d'automatisation. Coordination d’une série de tâches ou d’opérations faisant partie d’un même processus plus ou moins complexe. La gestion et l'automatisation de workflows permet de rationaliser et optimiser les processus métiers d’une entreprise dans le but d’améliorer sa productivité. 

Si vous êtes arrivé au bout de cette lecture, bravo, vous êtes désormais un expert de l’automatisation ! Du moins, vous avez le vocabulaire nécessaire pour vous lancer dans la création de votre premier workflow automatisé ou simplement en parler à la machine à café. Reportez-vous à ce lexique pour vous aider à choisir la solution d'automatisation la plus adaptée à vos besoins.

téléchargez le livre blanc


Partager sur les réseaux sociaux
Pour savoir comment Blendeez peut vous accompagner dans la dynamisation de vos processus de vente, programmez dès maintenant un rendez-vous avec un expert du no-code. ⬇️
Découvrir Blendeez

Plus d'articles du blog

crm

Réussir la transformation digitale de son entreprise en 5 étapes clés

Télétravail, sécurisation des données, migration vers le cloud, adoption de nouvelles technologies... Découvrez les enjeux de la transformation digitale et suivez les 5 étapes clés pour réussir la digitalisation de votre entreprise.

Lire l'article
crm

Pourquoi créer une digital workplace à l'heure du travail à distance ?

Face aux nombreux changements présents et à venir dans le monde du travail, les entreprises doivent s’adapter et se digitaliser pour proposer plus de flexibilité à leurs salariés et améliorer leur productivité même à distance.

Lire l'article
crm

Comment définir sa stratégie d'entreprise à l'ère digitale ?

L’émergence des nouvelles technologies d’information et de communication pousse les entreprises à repenser leur modèle opérationnel. Voici les étapes clés pour définir votre stratégie d'entreprise à l'heure du digital.

Lire l'article

Abonnez-vous à la newsletter

Toutes les tendances, astuces et actualités automatisation directement dans votre boîte mail.